Hautes terres

Kevin Puget

Voyage à travers les Hautes terres


Il existe plusieurs manières de pénétrer sur les Hautes terres d’Islande. Depuis le nord du pays par exemple, la F88 traverse l’immense désert d’Odadarhaun sur près de 80 km. Il faut ensuite prendre la F910 en direction d’Oskjuvatn : la piste s’achève à Drekagil, aux portes de la caldeira d’Askja. Paysage de falaises érodées aux reliefs tourmentés, l’étroite « gorge du dragon » de Drekagil a été creusée par un puissant torrent. Il faut suivre son cours sur environ 400m pour admirer la cascade. La paroi rocheuse est recouverte de coussins de lave (pillow lava) formés par le ruissèlement de l’eau. Vous trouverez un campement à Freki, à environ 8km du site.

Partez ensuite en excursion au cour de la caldeira d’Askja. Située à mi-chemin entre Myvatn et le Vatnajokull, elle se dresse majestueusement au milieu d’un paysage de lave noire et de solfatares. Au fond de l’immense cratère explosif d’Oskjuvatn se trouve un grand lac, d’un bleu abyssal, il est le plus profond du pays (217m). Plus petit mais tout à fait insolite, le volcan Viti (« enfer ») abrite un joli lac bleu turquoise. La température de l’eau avoisine 25°C, c’est un plaisir de s’y baigner après une bonne journée de marche ! Et lorsqu’on plonge la tête sous l’eau, on peut entendre la respiration sourde du volcan. Admirant les reliefs étranges que projettent les massifs montagneux dans le paysage, vous prendrez ici toute la mesure de la puissance volcanique de cette région !

À quelques kilomètres à l’ouest d’Askja passe la F26 (N/S). Dans une ambiance minérale saisissante elle traverse le formidable désert rocheux du Sprengisandur. Sur cette mer de sable et de cailloux, les ombres se déplacent et se déforment au gré des nuages, offrant au voyageur un véritable spectacle de lumière. Passant entre les glaciers Hofsjokull (ouest) et Vatnajokull (est), la piste vous conduira jusqu’au refuge de Nyidalur, petite oasis de verdure située aux pieds du Tungnafellsjokull. À voir également, les lacs d’Hagonglon, de Kvislarvatn, et de Thorisvatn. De là, poursuivez vers le sud jusqu’à la F208, vous n’êtes plus qu’à 8 km de la réserve naturelle du massif de Landmannalaugar !

Passant à mi-chemin entre les glaciers de Langjokull (ouest) et de Hofsjokull à (est), la piste Kjavelur (F35) permet d’admirer les plus beaux contrastes de couleurs des Hautes terres. Elle traverse en l’occurrence la région d’Hveravellir, une vaste zone où l’activité géothermique et volcanique a formé une quantité infinie de solfatares, fumerolles, geysers, sources chaudes et autres bains de boue. À voir absolument dans les environs, les lacs Hvitarvatn et Blonduos, havre de fraîcheur et de lumière au milieu des champs de laves.

Accès et infos pratiques


  • Il est interdit de quitter les pistes avec votre véhicule en raison de la fragilité de l’environnement.
  • La piste F26 est accessible depuis Akureyri, en suivant la route n°1 puis la 842. Elle rejoint à nouveau la n°1 au sud, à une trentaine de kilomètres à l’est de Selfoss.
  • Depuis Reykjavik, l’itinéraire du Cercle d’or vous permet de pénétrer les Hautes terres. À Geysir prenez la route 35, puis la F35.

Nos voyages associés


Demande de devis