Découvrez les témoignages de voyageurs ayant fait appel à nos services pour leur voyage en Islande !

Skógar

©udompeter
Skogarfoss à Skogar

En visite à Skógar

À quelques kilomètres de l’océan, le hameau de Skógar se trouve sur la route n°1, entre les villages de Hvolsvöllur et Vík. En voyage le long de la côte sud, une halte s’impose, ne serait-ce que le temps d’admirer la superbe cascade de Skógafoss qui ne manquera pas de vous sauter aux yeux depuis la route. Une légende raconte que le trésor d’un Viking nommé Þrasi serait dissimulé derrière le rideau de la chute. Nous vous conseillons cependant de ne pas trop tenter le diable en essayant de vérifier la véracité de l’histoire. D’autres ont mouillé leur chemise avant vous, essayant en vain de mettre la main sur le pactole…

De passage par Skógar, faites aussi un petit tour par le musée folklorique. Une visite surprenante, au milieu d’objets venus d’un autre temps. Une immersion surtout dans ce que fut le quotidien des paysans islandais il y a encore moins de 100 ans, à une époque où la vie en Islande était pour beaucoup de gens plus proche des standards du Moyen-âge que de ceux du XXe siècle.

Randonner dans la région de Skógar

Skógar est situé au pied du col de Fimvörðurháls qui passe entre les volcans-glaciers Eyjafjallajökull et Mýrdalsjökull, à l’extrémité sud du sentier balisé de Laugavegur. Ce superbe trek de près de 80 km relie le site de Landmannalaugar dans la réserve naturelle de Fjallabak à l’océan. La région de Skógar constitue donc un point de passage important pour beaucoup de trekkeurs, mais elle sait aussi faire le plaisir des randonneurs un peu moins ambitieux à la recherche de courtes balades.

Depuis Skógafoss, spectaculaire rideau aquatique qui dégringole de 60 mètres de hauteur dans un bruit assourdissant, un escalier abrupt vous conduira en haut de la cascade. Vous pourrez ensuite suivre le sentier qui remonte le cours de la rivière Skógá sur plusieurs kilomètres (jusqu’à 4 ou 5km, selon vos envies et le temps que vous pourrez consacrer à la randonnée). Vous découvrirez alors tout au long de votre progression, une jolie petite gorge jalonnée ici et là par une dizaine de très belles chutes d’eau.

Nos suggestions de voyage en Islande


Explorez nos exemples d’itinéraires qui vous permettront de découvrir la nature époustouflante au cours d’un voyage en Islande unique…

Faire une demande sur-mesure

Entre l’arche de Dýrhólaey à l’ouest et les magnifiques falaises d’orgues basaltiques de Reynisfjall à l’est, la plage de sable noire de Reynishverfi est également un point de passage incontournable de la région. Les contemplatifs, amoureux des longues balades en bord de mer, se laisseront facilement tenter, en toute saison, par ce banc de sable qui s’étend sur près de 3km, laissant derrière eux les hordes de visiteurs qui, comme c’est bien souvent le cas, restent agglutinés aux abords immédiats du stationnement… Mais prenez garde ! La mer, aussi spectaculaire et envoûtante soit elle, est ici extrêmement dangereuse, et les vagues peuvent être parfois très grosses, emportant tout sur leur passage, même par temps calme. Ne quittez jamais la mer des yeux si vous ne voulez pas finir les pieds dans l’eau, voire être fauché par la puissance du courant. Plusieurs accidents (parfois mortels !) sont malheureusement à déplorer chaque année sur ces rivages sauvages.

Voyager de façon sécuritaire et responsable

L’ancienne piscine aujourd’hui abandonnée de Seljavallalaug, la carcasse du DC3 sur les sandar de Sólheimasandur, les falaises à l’arche de Dýrhólaey ou bien encore les abords de la langue glaciaire de Sólheimajökull constituent d’autres attractions populaires de la région. Ces sites sont cependant très visités, au point même, parfois, d’être victimes de leur succès. Mais que cela ne gâche pas votre plaisir car ils n’en restent pas moins spectaculaires, uniques, inoubliables…

Dans tous les cas, tâchez néanmoins d’en profiter de façon responsable et de minimiser au maximum les traces de votre passage. Comme partout ailleurs en Islande, l’environnement est ici extrêmement fragile et peut difficilement absorber un nombre si important de visiteurs sans en subir des contrecoups irréversibles. Par ailleurs, éviter de prendre des risques inutiles. Ne vous aventurez par exemple jamais, au grand jamais, sur un glacier sans être équipé du matériel technique adéquat, ni sans être accompagné d’un guide connaissant bien la région et ses risques.

Nos articles associés


Poursuivez votre découverte de notre pays et la préparation de votre voyage en explorant d’autres articles de notre guide de voyage dédié à l’Islande !

Landmannalaugar et la réserve naturelle de Fjallabak

Landmannalaugar et la réserve naturelle de Fjallabak
Voir l‘article
landmannalaugar Islande

Eté : la meilleure saison pour voyager en Islande

Eté : la meilleure saison pour voyager en Islande
Voir l‘article
Paysage islande
Suivre le guide