Un voyage dans les fjords du Nord Ouest

Julien Ratel
Fjord de l'Ouest en Islande

Les Fjords du Nord Ouest


Partez pour un grand périple dans les « Vestfirdir » et découvrez une terre secrète et sauvage. Balayée par les vents de l’océan Glacial arctique, l’énorme péninsule des fjords du nord-ouest abrite de nombreux petits ports de pêche aux maisons colorées. Sortez des sentiers battus et pénétrez cet univers de solitude et de silence, là où le crépuscule s’éternise. Un séjour absolument magique, consacrez-y au moins 3 jours !

La région du nord abrite presque toutes les merveilles naturelles du pays, impossible de toutes les recenser ici ! Si vous souhaitez visiter les fjords d’une autre manière, nous pouvons vous recommander de nombreux guides. En leur compagnie vous emprunterez en toute sécurité des pistes où vous auriez hésité à vous aventurer : elles vous mèneront hors des sentiers touristiques, sur des terres sauvages et méconnues. Tout en vous contant l’histoire et les légendes d’Islande, ils sauront également répondre à toutes vos questions concernant les phénomènes naturels que vous rencontrerez dans la région.

Treks et randonnées à travers la péninsule


Traversant des paysages superbes, la route 61 vous mènera jusqu’à Holmavik, au fond du fjord de Steingrimsfjordur. Petit port de pêche à la crevette, nous vous recommandons vivement de visiter son musée de la Sorcellerie : il retrace toute l’histoire des magies noires et blanches en Islande. Fascinant, et très impressionnant ! Enfin pour observer les phoques qui peuplent le fjord, rendez-vous sur la rive nord, à Drangsnes (route 61, 643 puis 645 : environ 30 km).

Depuis l’est de la péninsule, la route 61 vous conduira jusqu’à l’immense fjord d’Isafjardardjup. Long de 80 km, il faut encore traverser plusieurs petits fjords pour rejoindre la ville d’Isafjordur (3h de route depuis Holmavik). Cette route est une des plus célèbres d’Islande, elle longe le bord de l’eau sur près de 200 km. Face à vous, la chaîne du Snaefjallastrond s’étale de tout son long. Sur la route, vous pourrez vous arrêter dormir à Sudavik, Ogur, Djupmannabud ou Heydalur (fermes et campings).

Point de départ de tous vos treks sur la péninsule, vous apprécierez l’animation du petit port d’Isafjordur. Ici de nombreuses traversées en mer s’offrent à vous. Amateurs de grands espaces, découvrez en particulier les terres sauvages de Hornstrandir, à l’extrémité nord de la péninsule. Paysages de fjords, de falaises et de lagons, cette région n’est accessible qu’en bateau. Et si vous avez de la chance vous croiserez peut-être au cours de votre randonnée un petit renard polaire, emblème de la région.

Depuis Isafjordur, rendez-vous à l’ouest de la péninsule par la piste Vestfjardarvegur, en faisant éventuellement un petit détour par le fjord étroit de Sudureyri. Prenez ensuite la route 60 en direction de Thingeyri et découvrez l’histoire du légendaire Gisli Sursson, valeureux guerrier viking au destin impitoyable. Chaque été, le village accueille d’ailleurs un grand festival de la culture viking. Au programme : banquet fastueux, danses et chants traditionnels, spectacles et représentions théâtrales en tout genre. Un séjour unique au cour du Moyen-âge islandais !

À 1km au sud de Thingery sur la route 60, grimpez jusqu’au sommet du Sandfell et découvrez un panorama époustouflant ! La piste est accessible en 4X4 mais vous pouvez également faire la randonnée à pied, la balade est très agréable (4h aller-retour). De retour sur la route 60, continuez encore sur une vingtaine de kilomètres pour découvrir les superbes chutes de Dynjandi. Dévalant 100m de haut, ses eaux claires s’écrasent dans un grand fracas au beau milieu du fjord. Un endroit merveilleux où l’on peut camper gratuitement.

Plus au sud encore, découvrez les villages de Bildudalur, Talknafjordur et Patreyksfjordur. Coincée entre les falaises et l’océan, la route qui longe le fjord est absolument merveilleuse ! Franchissant des cols embrumés, elle plonge à plusieurs reprises au cour de vallées verdoyantes, offrant des points de vue tout à fait surprenants sur la région (route 63)!

Rendez-vous ensuite au cap de Latrabjarg à l’extrémité ouest de l’Islande (et de l’Europe !), et préparez-vous à un dépaysement total. Ses imposantes falaises s’étirent sur près de 14 km et culminent à près de 450m. Il n’existe aucun autre endroit sur la planète où vous pourrez observer autant d’oiseaux au m2 ! Si le temps est calme et dégagé, vous pourrez apercevoir quelques phoques nager au milieu des vagues. La piste traverse ensuite le village de Hvallatur, qui abrite des plages de sable digne des paradis du Pacifique. Paysage d’aquarelle. Depuis Patreksfjordur, suivez la route 63, puis la 612.

Informations pratiques


La route 54, qui relie tous les ports de la péninsule, est accessible au niveau de Borgarnes au sud, et relie la 60 au nord près du lac d’Haukadalsvatn. La route circulaire n°1 vous y conduira, que vous veniez d’Akureyri (250 km) ou de Reykjavik (70 km), mais il vous reste encore du chemin avant de faire le tour de la région de Fjords du Nord Ouest (comptez environ 300 km de côte)! L’extrémité ouest de la péninsule n’est accessible que par la route 574, à moins de 6 km à l’est d’Olafsvik. Elle se prolonge par la piste Utnesvegur, qui rejoint finalement la 54, 4 km avant Budhir. À la mi-août, ne manquez pas les grandes fêtes danoises de Stykkisholmur : ambiance garantie !

Les plus belles cascades d’Islande

Les plus belles cascades d’Islande
Voir l‘article
Demander un devis