Chalet et gîte

Julien Ratel

Pourquoi ne pas passer quelques jours dans un des chalets que les Islandais ont construit un peu partout dans le pays pour leurs week-ends et vacances en famille ? Ils sont disponibles à la location, été comme hiver, pour les voyageurs qui désirent découvrir de façon approfondie une région particulière de l’île ou passer un séjour de détente en famille ou entre amis.

À quoi vous attendre


On trouve la vaste majorité de ces chalets dans le quart sud-ouest de l’Islande, dans un rayon de 50 à 150km autour de Reykjavík et de l’aéroport international de Keflavík, bien qu’on en trouve aussi ailleurs dans le pays, mais en nombre bien moins important. À l’exception de quelques gîtes et appartements installés dans certaines villes et bourgades du pays, les chalets sont le plus souvent installés en campagne, dans un environnement naturel et propice à la détente. Ils sont tous parfaitement équipés et certains disposent même de jacuzzi et de sauna ! Une connexion Internet, des machines à laver le linge et la vaisselle, un lecteur DVD, etc., peuvent être également à disposition selon les cas, mais plus rarement. Enfin, ces chalets disposent le plus souvent d’un balcon ou d’une terrasse où il vous sera possible de faire des barbecues et de prendre un bain de soleil. La location se fait toute l’année, essentiellement à la semaine mais aussi pour des durées plus courtes (3 à 4 nuits minimum).

Du cottage rustique à la villa de campagne, il y en a pour tous les goûts et tous les budgets, aussi bien pour les couples que pour les familles nombreuses et groupes d’amis. Cette solution d’hébergement peut s’avérer économique, d’autant plus que l’accès à une cuisine équipée vous permet de faire des économies sur votre budget restaurant ! Par contre, le linge de lit et les serviettes de bain ne sont pas inclus et à moins de voyager avec les vôtres, il faudra prévoir 35 € de linge de maison par personne. Le ménage n’est par contre généralement pas inclus et doit donc être fait avant de quitter les lieux. Les tarifs varient en fonction des régions, de la saison, du nombre de couchage et du standard de chaque maison (de la maisonnette en bois rustique à la villa de luxe). Interrogez-nous et nous trouverons un chalet correspondant à vos attentes et à votre budget.

Les avantages et inconvénients


C’est une évidence même, mais il n’est pas inutile de rappeler que ces hébergements ne sont pas des hôtels. Il n’y a pas de réceptionniste, ni de concierge, ni de femme de ménage. Vous êtes livrés à vous-même et devez faire votre lit en arrivant, faire vos courses, préparer vos repas, faire votre vaisselle et faire le ménage avant de partir. Donc si ce type d’hébergement permet une certaine dose de farniente, il n’est pas non plus question de vous laisser totalement aller. En contrepartie, si vous aimez le calme, la solitude et ne pas vous faire marcher sur les pieds, vous serez comblé.

Il est aussi important de mentionner que si vous souhaitez dormir en gîte et en chalet à l’occasion d’un séjour en Islande, il vous faudra aussi prévoir de conduire un véhicule de location, l’un n’allant donc jamais sans l’autre. Du fait de leur emplacement isolé en campagne, ces hébergements ne sont absolument pas adaptés pour les personnes qui, ne possédant pas le permis de conduire, s’imagineraient pouvoir y accéder en bus pour ensuite aller faire leurs courses à pied….

Passer plusieurs nuits au même endroit vous permet de poser vos valises, de vous sentir moins pressé par le temps chaque matin avant de partir en excursion pour la journée, de profiter de vos soirées à votre rythme, un verre à la main, confortablement installé sur la terrasse ou dans le bain d’eau chaude extérieur afin de profiter du soleil de minuit en été, ou pour contempler le ciel étoilé, le clair de lune et le ballet des aurores boréales en hiver.

L’emplacement des chalets peut être plus ou moins stratégique, vous permettant de découvrir une région en étoile sur des distances plus ou moins grandes. Mais il est évident que faire le choix de la sédentarité en termes d’hébergement, plutôt que celui de l’itinérance, vous limitera dans l’éventail des visites que vous pourrez faire, à moins d’accepter l’idée d’entreprendre occasionnellement de très longs allers-retours afin de visiter des régions excentrées par rapport à votre gîte, voire même de finir par réemprunter les mêmes itinéraires au bout de quelques jours. Afin de parer à cela, l’idéal est bien souvent de limiter votre séjour dans un chalet particulier à 3 ou 4 nuits, ou à une semaine tout au plus, et de compléter votre séjour par quelques nuits en itinérance dans des hébergements plus traditionnels tels qu’hôtel, ferme-auberge et guesthouse. Il est aussi possible dans une certaine mesure, dépendamment des régions du pays que vous envisagez de visiter et de la saison à laquelle vous voyagez, de loger dans deux ou plusieurs gîtes différents au cours d’un même séjour.

En été


De juin à septembre, vous pourrez favoriser ce type d’hébergement afin de découvrir un large éventail de régions : Cercle d’Or et quart sud-ouest de l’Islande, la péninsule de Snæfellsnes à l’Ouest et le nord du pays entre les fjords de Skagafjörður et la région de Mývatn. Dans une moindre mesure, il est aussi possible d’opter pour ce type d’hébergement afin d’explorer les Fjords de l’Est et la péninsule des Fjords du Nord-Ouest, même si la physionomie de ces régions ne rend pas la chose toujours très pratique. Par contre, toutes les régions côtières du sud et du sud-est, notamment entre les régions de Vík et Höfn, doivent se visiter en itinérance ou en étoile depuis des hébergements hôteliers traditionnels, ou bien en camping et auberge de jeunesse, ce qui est évidemment aussi possible. De même, dans l’ensemble des hautes terres, vous ne trouverez aucun chalet, les solutions d’hébergement « en dur » s’y limitant exclusivement à quelques refuges de montagnes disséminés ici et là.

Avec un véhicule de tourisme deux roues motrices, vous pourrez concentrer vos visites sur les campagnes et régions côtières autour de votre chalet. Par contre, avec un véhicule 4×4, vous pourrez élargir grandement vos horizons. En boucle ou à l’occasion d’allers-retours plus ou moins longs, vous pourrez aussi explorer différentes régions des hautes terres, leur accès s’y limitant à quelques pistes plus ou moins carrossables, exclusivement réservées aux véhicules 4 roues motrices. Cependant, quelques lignes de bus 4×4 permettront aussi aux conducteurs de véhicules de tourisme d’explorer en été certaines régions des hautes terres à l’occasion d’excursions à la journée.

En hiver et au printemps


D’octobre à mai, si vous souhaitez loger exclusivement en gîte et en chalet, vous pourrez envisager de découvrir la région du Cercle d’Or et la côte sud en direction de Vík ainsi que la péninsule de Snæfellsnes et la région de Borgarnes plus à l’ouest. Par ailleurs, même si à cette époque de l’année l’ensemble des hautes terres est fermé à la circulation, la neige rendant leur accès impossible même aux véhicules 4×4 traditionnels, il est conseillé d’opter pour un véhicule de location 4 roues motrices. En effet, de par leur isolement au bout de petites routes secondaires pas toujours bien déneigées et bien souvent fortement glacées, l’accès aux gîtes et chalets peut devenir rapidement problématique pour les personnes circulant dans de petits véhicules de tourisme deux roues motrices.

 

Demander un devis