Ferme-auberge et guesthouse

Andrej

Qu’il s’agisse de petites guesthouses situées dans le cœur de Reykjavík ou bien de fermes-auberge confortablement installées dans le cadre bucolique des campagnes du pays, l’Islande offre une grande panoplie d’hébergements simples et confortables, plébiscités par un grand nombre de voyageurs. Solution d’hébergement intermédiaire entre l’hôtellerie classique d’un côté, et les hébergements « en dur » plus rustiques de type auberge de jeunesse et refuges de montagne de l’autre, les guesthouses et fermes-auberge proposent des chambres privatives mais sans sanitaires, ceux-ci étant partagés en commun entre plusieurs unités d’hébergement. Ce compromis permet de profiter d’un réel confort tout en limitant les coûts d’un séjour en Islande, la différence de tarifs entre ce type d’hébergement et l’hôtellerie plus classique avec des chambres équipées de sanitaires privatifs étant loin d’être négligeable, surtout à la haute saison estivale.

À quoi vous attendre


Par « ferme-auberge et guesthouse », on entend des hébergements qui présentent la majorité des caractéristiques suivantes :

  • établissements situés en campagne et dans les villes et villages du pays. En d’autres termes, vous ne trouverez pas ce type d’hébergement dans les régions inhabitées des hautes terres où, à de très rares exceptions près, les solutions d’hébergement se résument à quelques refuges de montagnes et au camping.
  • établissements proposant des chambres sans salle de bains privée. Les sanitaires sont alors partagés avec les autres invités de l’établissement, le plus souvent à raison d’une salle de bain par étage Le nombre de chambres devant se partager les sanitaires peut varier d’un établissement à l’autre (2 à 4 ou 5 chambres tout au plus).
  • les lits sont faits et les serviettes de bain sont également fournies.
  • tous ces établissements offrent des chambres en occupation simple ou double, et rares sont ceux qui ne proposent pas également de chambres en occupation triple (le plus souvent, dans des chambres doubles avec un lit supplémentaire, l’espace dans la chambre étant donc restreint). Les chambres familiales pour 4 ou 5 personnes sont rarissimes et les familles de plus de 3 personnes doivent donc le plus souvent être scindés et réparties dans plusieurs chambres sans garantie que celles-ci soient mitoyennes, et encore moins communicantes.
  • les chambres doubles sont le plus souvent aussi disponibles en format twin (avec deux lits simples séparés), ce format de chambre étant même celui choisi par défaut par bien des établissements (pas de vrai lit double).
  • le wifi est généralisé en Islande et est le plus souvent inclus dans les prestations offertes.
  • le petit déjeuner est inclus et est généralement proposé sous la forme d’un buffet. Beaucoup plus rarement, le petit déjeuner peut se résumer à des produits mis à disposition, mais sans plus.
  • en dehors de Reykjavík ou des petites villes du pays dans lesquelles il est facile de trouver des restaurants, ces hébergements souvent situés au milieu de nulle part proposent −à de très rares exceptions près− un service de restauration le soir, sous réserve de réservation faite à l’avance dans certains cas, quoique ce ne soit pas souvent nécessaire durant la haute saison estivale. La nourriture, malheureusement plutôt chère en Islande, est cependant copieuse, goûteuse et de qualité, faite à base de produits frais et locaux. Par contre, le choix se limite généralement à 2 ou 3 menus dans les fermes-auberge, et parfois même à un seul menu, voire à un buffet simple. Si vous avez des restrictions alimentaires (allergies, végétarisme ou autre), il est donc indispensable de les prévenir à l’avance.
  • en contrepartie, contrairement à des catégories d’hébergement plus économique tels qu’auberges de jeunesse et refuges de montagne, les guesthouses et fermes-auberge ne proposent quasiment jamais d’accès à un coin-cuisine, et vous ne pouvez donc pas envisager de préparer vous-même vos repas à moindre coût le soir si vous vous orientez vers une formule d’hébergement de ce type.
  • le décor de ces établissements est souvent simple, voire monacal, mais aussi un peu kitch et vieillot dans certains cas. Bien souvent, ils sont malgré tout doté d’un certain charme ou sont à tout le moins installés dans un cadre naturel bucolique voire exceptionnel dans certains cas.

Évitons les malentendus…


Les hébergements de type guesthouse et ferme-auberge ne sont pas ce que l’on pourrait qualifier d’hébergement chez l’habitant ou B&B où vous vous retrouvez chaque soir avec les propriétaires autour de la table du dîner. Les guesthouses et ferme-auberge islandaises sont généralement gérées par des familles d’éleveurs qui cherchent à diversifier leur activité et à proposer une solution différente d’hébergement par rapport aux chaines d’hôtels classiques. L’accueil y est souvent chaleureux et le confort y est douillet mais vos hôtes n’ont généralement aucune formation dans les métiers de l’hospitalité. Vous aurez donc parfois l’impression que leurs manières sont un peu rustres, ce qui –plus qu’un réel manque de politesse– est bien souvent la marque d’un caractère forgé par une existence passée au contact permanent de la nature, loin des foules. Le soir venu, vos hôtes vaquent généralement à leurs occupations et activités parallèles, et vous vous trouverez donc plus souvent avec d’autres voyageurs qu’avec des Islandais. Mais n’hésitez pas à discuter avec eux de leur vie et de leur activité et vous verrez, les langues se délient assez rapidement !

Notre sélection


Dans la mesure du possible et selon les contraintes d’itinéraire et de disponibilité au moment de la réservation, nous essayons toujours de favoriser les établissements les mieux placés, les mieux entretenus et offrant l’accueil le plus agréable. Nous nous fions pour cela aux inspections que nous entreprenons à intervalles réguliers à travers le pays entier, ainsi que sur des partenariats et relations de confiance remontant le plus souvent à de nombreuses années. Nous ne prêtons pas vraiment attention aux sites Internet débordant de commentaires anonymes, mais écoutons par contre attentivement ceux que nos voyageurs partagent directement avec nous. Que ces commentaires soient positifs ou négatifs, ils sont extrêmement importants pour nous et sont toujours pris en compte. Quand cela nous paraît pertinent, nous les relayons directement auprès de nos partenaires afin de nous assurer que ces commentaires ne tombent pas dans l’oreille d’un sourd.

Nous essayons également de conserver une certaine homogénéité dans la qualité des établissements choisis mais il est important de noter que selon les régions du pays et les disponibilités restantes au moment de la réservation, la qualité peut varier notablement d’un établissement à l’autre. Comme il n’est pas possible de garantir un hébergement en particulier avant de l’avoir réservé, nous vous conseillons donc de confirmer votre séjour avec nous le plus tôt possible afin d‘obtenir les meilleurs choix d‘établissements sur votre parcours.

Enfin, même si cela est finalement très rare, il nous arrive parfois pour les réservations de dernière minute sur la période de la haute saison (de juin à août) de devoir vous proposer sur certaines étapes, après confirmation de votre voyage, des solutions d’hébergement alternatives à celle initialement entendue (hôtel avec supplément, ou alors auberge de jeunesse avec réduction, voire pourquoi pas une nuit ou deux en camping avec le matériel fourni, si jamais cela est envisageable pour vous). Pour nous, la priorité est toujours de conserver intact l’équilibre de votre programme, ce compromis sur quelques hébergements pouvant vous éviter de très longues étapes ou bien des allers-retours inutiles et chronophages lors de vos visites. Nous ne vous imposons cependant jamais aucun changement. Nous vous soumettons plusieurs solutions et vous indiquons celle qui nous parait être la meilleure pour vous. Mais c’est au final vous qui aurez le dernier mot et déciderez de la solution à privilégier en fonction des contraintes rencontrées.

Demande de devis