Snaefellsnes

PhotoElite

Un voyage dans la péninsule de Snaefellsnes


La longue et étroite péninsule de Snaefellsnes est l’une des plus sauvages du pays. La plupart des ports de la péninsule sont regroupés sur le littoral nord dans la baie de Breidafjordur, qui compte environ 2500 îles et îlots : avis aux explorateurs! Paysages de contrastes et de couleurs, les plaines rurales de l’arrière-pays côtier s’étirent aux pieds de pics volcaniques inquiétants. Terre de tous les mystères, Snaefellsnes protège la mémoire de nombreux personnages légendaires qui animèrent autrefois les sagas islandaises.

En promenade sur la péninsule de Snaefellsnes


Petit port coloré, Stykkisholmur est coincé dans une anse étroite, tout au bout d’une presqu’île. La côte rocheuse est peuplée de myriades d’oiseaux de mer, qui planent au gré des rafales de vent. Véritable lande arctique, les petits monts alentours offrent de belles occasions de promenade, au milieu des myrtilles et des mûres. En terre de légende, le plus connu est sans doute le mont Helgafell. On dit que son ascension doit se faire en silence et qu’une fois au sommet, si l’on prononce trois voux dans le plus grand secret face au soleil levant, ils se réaliseront. Havre de paix et de recueillement, de là-haut le point de vue sur la région est exceptionnel.

Depuis le phare, embarquez pour l’île de Flatey et partez sur les traces des baleines bleues du Gulf Stream.. Éclairée par un doux soleil de minuit, cette belle traversée du fjord est absolument inoubliable ! Le cadre est ravissant, et les oiseaux qui vivent sur « l’île plate » sont réputés pour être moins farouches qu’ailleurs. Balayées par les vents glacés de l’océan, les petites maisons en bois qui peuplent le village apportent une touche colorée à ces paysages d’herbe rase et de côtes escarpées…

Longez ensuite le littoral vers l’ouest en passant par la baie de Grundarfjordur. Aux pieds du mont Kirkjufell, vous apprécierez l’ambiance de cet important port de pêche, l’un des plus actifs du pays. Faites une halte à Ytri-Tunga pour observer les phoques, puis regagnant la route 54 poursuivez sur la 574 en direction d’Olafsvik. Vous êtes à l’extrémité ouest de la péninsule, là où se dresse l’imposant Snaefellsjokull, le « volcan au capuchon de neige ». Paysage à la géométrie prodigieuse, c’est ici que commence le célèbre Voyage au centre de la terre de Jules Verne.

Terre sauvage battue par les vents, la côte ouest n’est pas habitée. Depuis le parc du Snaefellsjokull, de nombreuses pistes vous conduisent au bord de la mer, notamment celle de Dritvik. Point de contact entre l’eau et le feu, cette belle promenade vous conduit au milieu des falaises de lave jusqu’à la plage de galets noirs de Djupalon.

La piste Utnesvegur qui traverse la réserve du Snaefellsjokull vous mènera au sud de la péninsule, jusqu’au petit port d’Arnarstapi. Niché au fond d’une crique au milieu des pitons de basalte, une ambiance magique règne au-dessus du village. Chaque année au moment du solstice, sorciers et chamans se réunissent ici dans le plus grand mystère.

De là, reprenez la route le long de la mer, au milieu des moutons, des boutons d’or et des silènes violines. En passant par le petit hameau de Budir rendez-vous à la source chaude de Lysuholl, au beau milieu d’un cirque de montagnes noires et pointues. Vous pourrez profiter de la piscine thermale, ou céder au plaisir de monter un cheval islandais. Il vous emmènera en promenade où vous voudrez : au bord de la mer, au fil des sources et des cascades, ou encore aux pieds du volcan…

Traversant les paysages quasiment désertiques de la côte sud, prenez enfin la direction de Borganes. Faites une halte à Snorrastadir pour découvrir l’incroyable cratère de l’Eldborgarhraun : tapissé de verdure, il domine un vaste champ de lave. Continuez encore et prenez les routes 1 et 50, puis la piste 518 qui vous mènera jusqu’aux gorges de la Hvita. Havre de verdure et lumière, rendez-vous directement aux chutes de Hraunfossar et Barnafoss, qui dégringolent entre les falaises dans un grand fracas. Le long de la Hvita, de nombreux sentiers de randonnée vous attendent.

Informations pratiques


La route 54, qui relie tous les ports de la péninsule, est accessible au niveau de Borgarnes au sud, et relie la 60 au nord près du lac d’Haukadalsvatn. La route circulaire n°1 vous y conduira, que vous veniez d’Akureyri (250 km) ou de Reykjavik (70 km), mais il vous reste encore du chemin avant de faire le tour de la région de Snaefellsnes (comptez environ 300 km de côte)! L’extrémité ouest de la péninsule n’est accessible que par la route 574, à moins de 6 km à l’est d’Olafsvik. Elle se prolonge par la piste Utnesvegur, qui rejoint finalement la 54, 4 km avant Budhir. À la mi-août, ne manquez pas les grandes fêtes danoises de Stykkisholmur : ambiance garantie !

Nos voyages associés


Demander un devis