Les hôtels en islande

Julien Ratel

Qu’il s’agisse de grands hôtels à Reykjavík ou de plus petites structures à travers le pays, mais aussi de fermes-auberges qui, en campagne, proposent un hébergement confortable et de qualité, l’éventail de l’offre hôtelière en Islande est très large. Les mauvaises langues diront que cette offre, si on la considère dans son ensemble, est disparate tant il est vrai que l’on trouve un peu de tout. Ceux qui ont plutôt tendance à voir un verre à moitié plein là où d’autres ne verraient qu’un verre à moitié vide diront que cette offre hôtelière est surtout à l’image du pays : variée et insolite ! Mais quelle que soit l’image que l’on s’en fasse, tout le monde s’accordera à dire que tous ces hôtels islandais sont le plus souvent cosys et implantés au milieu d’une nature exceptionnelle. De plus, bien des établissements offrent aussi l’accès à un jacuzzi ou bain d’eau chaude extérieur, idéal en hiver pour contempler bien au chaud le ballet des aurores boréales, et pas déplaisant lors des longues soirées d’été pour admirer les paysages éclairés sous le soleil de minuit. Bref, vraiment pas de quoi faire la fine bouche !

À quoi vous attendre ?


Par « hôtel », on entend des hébergements qui présentent la majorité des caractéristiques suivantes :

– établissements situés en campagne et dans les villes et villages du pays. En d’autres termes, vous ne trouverez pas ce type d’hébergement dans les régions inhabitées des hautes terres où, à de très rares exceptions près, les solutions d’hébergement se résument à quelques refuges de montagnes et au camping.

– établissements proposant des chambres avec salle de bains privée, aussi bien dans des bâtiments traditionnels avec lobby, réception, restaurant et chambres réunis sous un même toit, que dans des petits cottages, ou bien encore dans des structures qui ne sont pas sans rappeler les motels nord-américains parfois.

– les lits sont faits et les serviettes de bain sont également fournies.

– tous ces établissements offrent des chambres en occupation simple ou double, et rares sont ceux qui ne proposent pas également de chambres en occupation triple (le plus souvent, dans des chambres doubles avec un lit supplémentaire, l’espace dans la chambre étant donc restreint, surtout si on le compare au standard nord-américain).

– les chambres simples sont souvent de vraies chambres simples (chambre et lit plus petits), et non des chambres doubles à usage single (à moins d’en faire la demande expressément et moyennant supplément dans certains établissements).

– les chambres doubles sont le plus souvent aussi disponibles en format twin (avec deux lits simples séparés), ce format de chambre étant même celui privilégié par quelques rares établissements (pas de vrai lit double).

– les chambres familiales pour 4 ou 5 personnes sont rarissimes et les familles de plus de 3 personnes doivent donc le plus souvent être scindés et réparties dans plusieurs chambres sans garanties que celles-ci soient mitoyennes, et encore moins communicantes.

– le wifi est généralisé en Islande et est le plus souvent inclus dans les prestations offertes, quoique les établissements de standard supérieur le proposent bien souvent avec un supplément.

– le petit déjeuner est inclus et est généralement proposé sous la forme d’un buffet.

– en dehors de Reykjavík ou des petites villes du pays dans lesquelles il est facile de trouver des restaurants, ces hébergements souvent situés au milieu de nulle part proposent −à de très rares exceptions près− un service de restauration le soir, la réservation n’étant généralement pas nécessaire bien qu’elle soit recommandée, surtout si vous souhaitez manger après 20h30-21h. La nourriture, malheureusement plutôt chère en Islande, est cependant copieuse, goûteuse et de qualité, faite à base de produits frais et locaux. Souvent, le choix se limite cependant à 2 ou 3 menus dans les petits hôtels de campagne, et parfois même à un seul menu, voire à un buffet simple. Si vous avez des restrictions alimentaires (allergies, végétarisme ou autre), il est donc indispensable de les prévenir à l’avance.

– les établissements hôteliers ne proposent jamais d’accès à un coin-cuisine, et vous ne pouvez donc pas envisager de préparer vous-même vos repas à moindre coût le soir si vous vous orientez vers une formule d’hébergement de ce type.

– de manière générale, l’hôtellerie islandaise est de qualité, la literie est bonne et les décors sont de bons goûts et d’inspiration nordique, quoique parfois un peu kitsch pour certains établissements qui mériteraient bien un coup de jeune.

– d’un établissement à l’autre, la qualité de l’accueil et du service est malheureusement aléatoire et, de manière générale, n’atteint pas les standards internationaux de l’industrie hôtelière, surtout au regard des tarifs appliqués en Islande et si l’on compare les établissements du pays avec ceux de standard comparable ailleurs dans le monde. Attention, le tableau n’est pas si noir pour autant. Les mœurs sont en train d’évoluer dans le bon sens à travers le pays, surtout dans l’hôtellerie de standard supérieur, et l’industrie de l’hospitalité tend dans l’ensemble à rattraper son retard dans ce domaine. Mais si, à d’infimes exceptions près, on ne peut jamais dire que l’accueil et le service sont franchement mauvais, ils restent le plus souvent froid et impersonnel, et ils se limitent trop souvent au strict minimum, même dans le cas d’établissements très chers parfois.

Bon à savoir


Face à une arrivée exponentielle de touristes internationaux, l’offre hotellière en Islande s’est considérablement élargie au cours de la dernière décennie, notamment à Reykjavík où les hôtels poussent littéralement comme des champignons. Ailleurs dans le pays, quelques hôtels se sont construits ici et là, mais l’offre d’hébergement reste somme toute parsemée et discrète. Parallèlement à cela, de nombreuses fermes-auberges déjà existantes ont quant à elles amélioré leur standard afin de satisfaire à la demande, créant des unités d’hébergement avec sanitaires privés en complément de leur activité de type B&B.

Malgré cela, et bien que l’on puisse dire que l’offre hôtelière en Islande soit somme toute relativement importante, surtout au regard de la petitesse de la population de l’île, elle peine à suivre le rythme… Traditionnellement, les hôtels affichent généralement complets à la haute saison estivale, et ils le sont de plus en plus tôt d’année en année. De plus en plus, nombre d’hôtels affichent également complet le reste de l’année, même au cœur de l’hiver !

Ainsi, bien que nous essayions toujours de conserver une certaine homogénéité dans la qualité des établissements choisis, il est important de remarquer que selon les régions du pays et les disponibilités restantes au moment de la réservation, la qualité peut varier notablement d’un établissement à l’autre. Comme il n’est pas possible de garantir un hébergement en particulier avant de l’avoir réservé, nous vous conseillons donc de confirmer votre séjour avec nous le plus tôt possible afin d‘obtenir les meilleurs choix d‘établissements sur votre parcours.

Notre sélection


Dans la mesure du possible et selon les contraintes d’itinéraire et de disponibilité au moment de la réservation, nous essayons toujours de favoriser les établissements les mieux placés, les mieux entretenus et offrant l’accueil le plus agréable. Nous nous fions pour cela aux inspections que nous entreprenons à intervalles réguliers à travers le pays entier, ainsi que sur des partenariats et relations de confiance remontant le plus souvent à de nombreuses années. Nous ne prêtons pas vraiment attention aux sites Internet débordant de commentaires anonymes, mais écoutons par contre attentivement ceux que nos voyageurs partagent directement avec nous. Que ces commentaires soient positifs ou négatifs, ils sont extrêmement importants pour nous et sont toujours pris en compte. Quand cela nous paraît pertinent, nous les relayons directement auprès de nos partenaires afin de nous assurer que ces commentaires ne tombent pas dans l’oreille d’un sourd.

Enfin, même si cela est finalement très rare, il nous arrive parfois pour les réservations de dernière minute sur la période de la haute saison (de juin à août) de devoir vous proposer sur certaines étapes, après confirmation de votre voyage, des solutions d’hébergement alternatives à celle initialement entendue (ferme-auberge et guesthouse avec réduction, voire pourquoi pas une nuit ou deux en auberge de jeunesse ou alors en camping avec le matériel fourni, si jamais cela est envisageable pour vous). Pour nous, la priorité est toujours de conserver intact l’équilibre de votre programme, ce compromis sur quelques hébergements pouvant vous éviter de très longues étapes ou bien des allers-retours inutiles et chronophages lors de vos visites. Nous ne vous imposons cependant jamais aucun changement. Nous vous soumettons plusieurs solutions et vous indiquons celle qui nous parait être la meilleure pour vous. Mais c’est au final vous qui aurez le dernier mot et déciderez de la solution à privilégier en fonction des contraintes rencontrées.

Hôtellerie de luxe ?


Quoique que voudraient le laisser croire certains établissements hôteliers pratiquant des tarifs dignes de palaces new-yorkais ou parisiens, le véritable luxe n’existe pas en Islande, ou alors à de très rares exceptions près et à des tarifs vraiment astronomiques pour le coup.

Plusieurs chaînes d’hôtels locales (Fosshotel, Icelandair Hotels, Kea Hotels…) proposent cependant une hôtellerie confortable et qualitative, un ton au-dessus de la moyenne, quoiqu’encore une fois, à des tarifs laissant parfois penser que l’on pourrait s’attendre à un peu plus…

Les grandes chaînes hotellières internationales assurent quant à elles une présence très discrète dans le pays, limitée en fait à Reykjavík. La plupart des marques les plus connues sont même absentes, bien que le boom touristique des dernières années en Islande ait en partie changé la donne.

Enfin, il existe aussi à travers le pays quelques établissement de charme que l’on pourrait qualifier de boutiques-hôtels et qui, sans appartenir à de grandes chaînes, offre un hébergement de grande qualité où l’emphase est portée sur le confort et l’accueil, dans une ambiance chaleureuse et cosy, mais sans flonflon ni fioriture.

Ainsi, si l’Islande mérite bien sa place dans le palmarès des destinations touristiques les plus chères au monde, se partageant chaque année le podium avec la Suisse et les pays scandinaves, cela ne veut pas dire pour autant que le luxe y est facilement accessible. En fait, il existe bien, mais à toute petite dose, et il faut vraiment savoir le chercher. Donc si c’est bien ce que vous souhaitez pour votre séjour, il faudra faire

appel à une agence locale connaissant très bien le pays, comme Destination Islande, bien entendu !

Demander un devis