L’Islande en famille

Julien Ratel
Panorama Islande

Même si on ne pense pas nécessairement à l’Islande comme étant une destination de choix pour les familles, les apparences sont trompeuses. Cette île à la nature sauvage et grandiose se laisse aisément apprivoiser pour satisfaire les besoins de tous ! Par-delà le plaisir des yeux qu’entretiennent sans relâche tous les paysages volcaniques, glaciaires, océaniques et désertiques du pays, l’Islande se fait tour à tour ludique, dynamique, fascinante et instructive, gardant en éveil tous les sens et la curiosité des enfants comme des parents.

 

À la rencontre des animaux d’Islande


À quelques encablures seulement du cercle polaire arctique, partez pour une escapade en mer à la recherche des baleines à bosse, des rorquals, des dauphins à nez blanc et des orques… Depuis Húsavík et le fjord d’Eyjafjörður dans le Nord, ou bien encore au départ de la péninsule de Snæfellsnes et de Reykjavík dans l’Ouest, la période d’avril à septembre est la meilleure pour observer les baleines (décembre à mai pour les orques, depuis Snæfellsnes)

De mai à septembre, embarquez pour une croisière en bateau amphibie sur la lagune glaciaire de Jökulsárlón, en marge du glacier Vatnajökull. Navigant au milieu d’icebergs aux teintes noires, blanches et bleutées, quelques phoques se promènent çà et là. Les enfants apprécieront particulièrement la balade.

En voyage le long des côtes d’Islande, les occasions d’observer de grandes colonies d’oiseaux marins et de phoques ne manqueront pas. Des falaises de Látrabjarg et de la plage de Rauðisandur au nord-ouest, jusqu’au fjord de Borgarfjörður-Eystri et à l’île de Papey dans la région des fjords de l’Est, les régions côtières offrent de merveilleux moments de détente et d’innombrables occasions de balades.

Aux bords du lac Tjörnin à Reykjavik, les cygnes chanteurs, les canards colverts, les oies cendrées, les fuligules milouinans et les eiders à duvet ne sont guère farouches, et se laissent facilement approcher. Si vous faites preuve de patience et de douceur, ils viendront picorer quelques miettes de pain au creux de votre main.

Bien qu’il ait été le destrier des plus violents et virulents Vikings, le cheval islandais n’en reste pas moins un animal docile et adorable ! Laissez-vous tenter par une randonnée équestre à l’occasion d’un séjour en Islande. Non seulement, les paysages sans limite de l’île s’y prêtent à merveille, mais vos enfants vont adorer ! À peine plus grand qu’un poney (entre 1m32 et 1m42 au garrot), l’Islandais est réputé pour son tempérament affectueux. Idéal pour les débutants, quelque soit son allure, il permet à son cavalier de maintenir un bon équilibre sans difficulté.

Petit animal au pelage clair ou maron selon les individus, le rernard polaire est à peine plus gros qu’un chat. Il est le seul mammifère terrestre qui se soit naturellement implanté sur l’île. Il est arrivé en Islande il y a environ 10 000 ans de cela, à la fin de la dernière ère glaciaire, accostant depuis la banquise qui recouvrait alors tout l’Atlantique Nord. La population islandaise compte aujourd’hui entre 6 000 et 8 000 individus vivant à l’état sauvage. Malgré leur minois adorable, les renards ne sont pas particulièrement appréciés par les paysans. En effet, ils ont la facheuse habitude de s’attaquer aux nids d’eiders ainsi qu’aux agneaux. De tout temps, le renard a donc été chassé sans pitié par les Islandais. L’animal est en conséquence extrêmement farouche et fuira à toute allure dès qu’il sentira la présence de l’homme. Seule exception, dans les Fjords du Nord-Ouest, et plus particulièrement dans la réserve des Hornsstrandir, où, dans une zone complètement abandonnée par l’homme, le renard polaire a retrouvé sa curiosité naturelle à l’égard des êtres humains. Peu craintif, il n’hésite alors pas à s’approcher du campement des trekkers dans l’espoir d’y grapiller quelques quignons de pain.

Le spectacle de la terre


Volcans, glaciers, déserts, campagnes bucoliques et régions côtières sauvages… L’Islande concentre une grande variété de paysages splendides sur un territoire somme toute assez petit (103 000 km2, soit un peu moins d’1/5 de la France métropolitaine, ou l’équivalent de la Belgique des Pays-Bas et du Danemark réunis). Voilà donc un pays qui ne manquera pas de surprendre et divertir même les adolescents les plus blasés !

Quant aux plus jeunes, ils seront fascinés tour à tour par le spectacle de la géothermie dans la région du Cercle d’Or, la dérive des icebergs à Jökulsárlón, les multiples chutes d’eau plus impressionnantes les unes que les autres partout dans le pays…

Enfin, pour toute la famille, le plaisir des sources d’eau chaude naturelle sera souvent au rendez-vous sur votre parcours. Mais plus sûrement encore, impossible de passer à côté des excellentes piscines du pays! Au nombre des meilleures d’Islande, mentionnons celles d’Akureyri, de Hofsós, de Borgarnes, des îles Vestmann, de Neskaupstaður ou bien encore de Höfn. Sans oublier celles de Laugardalur, Árbær, Álftanes, Mosfellsbær et bien d’autres encore à Reykjavík et dans ses environs. L’Islande comptant près d’une centaine de piscines aménagées sur l’ensemble de son territoire, autant dire que le maillot et la serviette de bain seront des éléments indispensables dans vos bagages !

Demander un devis